la gazette du condat 39200 SAINT-CLAUDE, JURA. la gazette du condat 39200 SAINT-CLAUDE, JURA.

PIPES GENOD

Sébastien Beaud



Alors qu’il n’est encore qu’un étudiant à Belfort, Sébastien BEAUD commence à s’intéresser à la sculpture puis, de fil en aiguille, à s’initier à la fabrication des pipes. Il est âgé de 16 ans, quand il découvre Saint Claude pour la première fois : il est venu dans le but d’acheter de la bruyère et rencontrer différents artisans pipiers, avec qui il gardera contact tout au long de ses études.

Cherchant un job d’été, il revient à Saint Claude pendant ses vacances et travaille chez Genod comme vendeur à la boutique (rue du Marché) et à l’atelier de fabrication (au Faubourg Marcel). Une expérience qu’il renouvellera pendant 2 saisons et qui lui permettra de découvrir différentes facettes du métier.

A la fin de son cursus, il a envie d’exercer le métier de pipier et revient donc naturellement s’installer à Saint Claude. Il débute chez EWA où il restera 2 ans. Avec le départ en retraite de Jacques Craen, l’atelier Genod cherche un repreneur : Sébastien est embauché et formé en vue reprendre la direction de l’entreprise en 2006. 13 ans plus tard, Sébastien perpétue le métier, s’occupe de la vente auprès des particuliers et de l’export.

Il apprécie tout particulièrement travailler dans cet atelier qui a vu le jour dès le début de la fabrication de la pipe à Saint Claude, en 1865. C’est un lieu chargé d’histoire qu’il aime faire découvrir aux visiteurs afin de transmettre son savoir-faire, c’est un véritable lieu d’ancrage pour ceux qui viennent pour découvrir son métier. Par ailleurs, Saint Claude, en tant que Capitale de la Pipe, bénéficie d’une excellente renommée et il y règne une bonne dynamique entre collègues. La Confrérie des Maitres Pipiers quant à elle, grâce à ses animations, draine beaucoup de monde. C’est pourquoi Sébastien conclut en nous rappelant que nous habitons une belle ville, dans une belle région avec de belles forêts, de belles montagnes, de nombreux lacs & rivières… et que, pour sa part, il n’envisagerait pas un instant de s’installer ailleurs



*les photographies de LA GAZETTE DU CONDAT ne sont pas des images libres de droits, elles sont soumises à un contrat de droit à l'image et au droit juridique français.
Mentions légales